Roquefort-les-Cascades : une source pétrifiante

une source pétrifiante
Clic sur l'image Agrandir
+ 3 images
Hautes de trente mètres, les cascades de la Turasse sont à l’origine d’un phénomène rare et fragile : une tufière (massif de tuf). Cette roche, très poreuse et légère, résulte d’un dépôt par l’eau saturée en calcaire. L’eau de pluie se charge en gaz carbonique au contact du sol et devient acide. Elle dissout ainsi le calcaire du massif dans lequel elle circule et forme des fissures et galeries (relief karstique). Elle ressort ensuite à l’air libre, donnant naissance à une source.
Toutefois, la particularité de ce site tient au fait que ces eaux sont aussi chargées en sulfate de par leur proximité avec des formations de gypse (roche sédimentaire composée de sulfate de calcium) du Trias (entre 225 et 195 millions d'années). Cela provoque un dépôt anormal de calcaire au contact de l’air. Ce phénomène est favorisé par la photosynthèse des mousses. Le calcaire se dépose donc sur ces espèces végétales, les pétrifiant et créant ainsi cette roche, nommée travertin ou tuf. Au fil du temps, les dépôts de calcaire peuvent produire des massifs importants (ici 1,6 à 2 mètres tous les 60 ans). Ce matériau, facile à travailler, est fréquemment utilisé comme pierre de construction et se retrouve ainsi dans plusieurs bâtiments du village, notamment dans l’abside de l’église.
Impression
Version imprimable :