Mirepoix

Mirepoix
Clic sur l'image Agrandir

une occupation antique

A l’origine des Pyrénées, la rencontre de la plaque ibérique et de la plaque eurasienne a donné lieu à une chaîne organisée en une série de plissements orientés est/ouest.

un premier Mirepoix, rive droite

Le castrum
Au pied de la colline appelée aujourd’hui Terride, de l’autre côté de la rivière, se trouve le Mirepoix ayant ...

aux origines d'une ville nouvelle

A la suite d’une terrible inondation qui a emporté le castrum (village fortifié autour d’une maison forte) sur la rive droite de l’Hers, le seigneur Gui III de Lévis autorise les habitants à reconstruire une ville ici

l'évolution de la ville

Malgré une histoire mouvementée, on lie encore dans la trame actuelle de la ville, son remarquable tracé originel (formé par un quadrillage de 28 moulons (îlots d'habitations).

bastide, pas bastide?

Le tracé initial de la ville au tournant des XIIIe et XIVe siècles paraît avoir dessiné un carré au sol divisé en quatre bandes est/ouest et sept bandes nord/sud soit vingt-huit rectangles (appelés des moulons).

l'organisation des espaces

L’organisation de la ville n’est dictée ni par les contraintes topographiques du site puisqu’il se situe en plaine, éloigné de la rivière, ni par un habitat antérieur puisqu’il s’agit d’une reconstruction sur un site neuf.

les maisons médiévales

Les maisons médiévales se développent en longueur sur une parcelle étroite dont le plus petit côté donne sur la place. Cette organisation permet au plus grand nombre d’y avoir une façade, même de largeur restreinte.

l'ancienne cathédrale Saint-Maurice

La première église de 1298 devient cathédrale
Dédiée à saint Maurice, elle est agrandie une vingtaine d’années ...

l'ancien palais épiscopal

Dans une période où beaucoup d’évêques et d’abbés perçoivent un bénéfice ecclésiastique sans en occuper réellement la charge, Philippe de Lévis choisit de se consacrer à son diocèse.

les activités économiques

Cinq moulins fariniers sont connus pour Mirepoix au XVIe siècle. Toutefois l’eau sert à bien d’autres usages : scieries à bois, tanneries et fabriques de textile même si, malgré la volonté des seigneurs de Lévis, cette dernière activité ne connaît pas d’essor.

la halle

Elle remplace le premier bâtiment, sans doute fermé, en bois et/ou pierre. Achevée en 1885, elle s’inscrit pleinement dans le mouvement de multiplication des halles à ossature métallique à partir de 1850.

Mazerettes

A partir de 1317, les évêques de Mirepoix établissent leur résidence, aujourd’hui en propriété privée, dans ce hameau.