Limbrassac

Limbrassac
Clic sur l'image Agrandir

l'histoire du village

Le Moyen Âge
En 1117, un certain " Arnaut Aton de Limbrassac " fait partie des témoins lors d’un don fait à l’abbé ...

le métier à ferrer

Autrefois présent dans tous les villages ruraux, le métier à ferrer (également dénommé travail), servait à immobiliser les animaux lors du ferrage. On leur faisait prendre place à l’intérieur du bâti (assemblage de quatre poutres verticales avec des montants en bois, les solives) en leur attachant la tête au joug (pièce de bois épousant la forme du cou). Des sangles ventrales étaient ensuite tendues pour les soulever et les bloquer. Le maréchal-ferrant avait ainsi la liberté de plaquer chaque patte sur un appui en bois pour aplanir soigneusement la corne de chaque sabot et mettre en place les fers. Ces semelles de métal étaient posées à chaud puis clouées.
Le métier à ferrer de Limbrassac a principalement servi pour les boeufs de trait jusque dans les années 1960 lorsque la mécanisation et le développement des tracteurs ont relégué la traction animale. Il a ensuite été employé jusqu’en 2008 pour soigner les animaux ayant des malformations aux pattes. En 2013, la municipalité l’a déplacé du bâtiment communal situé à côté de l’ancien presbytère, pour le restaurer.